item3a
item2b
Beaux Villages Lorrains
item2a2

 

LA FONTAINE MONUMENTALE

En contre-bas de la rue principale, la fontaine est adossée au mur façonné de soutènement de la route. Le puits voûté, de taille imposante, est construit en gré rose. Son trop plein se déverse dans les auges calcaire d’un vieux lavoir quelques mètres plus bas. Des grilles remplacent les portes en fer d’origine et permettent d’apercevoir la pompe.

LE MÉMORIAL DE CAZENOVE

À l’entrée du village, en venant de Bayon, ce site domine la zone des combats de la Bataille de Rozelieures et offre une vue remarquable sur la Côte d’Essey, le bois Lalau et la rivière l’Euron. Ce lieu de souvenir, présente différentes plaques explicatives : la plus grande montre un plan des positions et des mouvements de troupes lors de la bataille, les autres plaques présentent des citations historiques relatives à la mémorable journée du 25 août 1914. À cet endroit se trouve la tombe du lieutenant de Cazenove ainsi qu’un monument élevé à sa mémoire en 1923.

LE CIMETIÈRE MILITAIRE

À l’extérieur du village, en direction de Saint-Boingt, se trouve la nécropole et le monument érigé à la mémoire des 1154 soldats français qui y sont inhumés.

PATRIMOINE PUBLIC

L’ÉGLISE

Dédiée à Saint-Martin, elle fut construite ou reconstruite en 1530.

La nef est divisée en trois parties, une centrale et deux collatéraux, par deux rangées de colonnes cylindriques sur lesquelles viennent s’effiler les croisées d’ogive.

Le clocher actuel est daté de 1756. L’église a eu autrefois un autre clocher qui se trouvait à droite du portail actuel sur le bas-côté. Les deux clochers ont coexisté quelques temps ; on parlait de « Rozelieures aux deux tours ».

Sur le portail sculpté figurent deux divinités romaines en médaillon : Cérés et Esculape ainsi qu’une maxime : « A mal faire et peu de bien, le temps passe et la mort vient ». Médaillons et sculptures sont de style renaissance.

La porte est surmontée d’une grande baie gothique, il s’agit probablement d’un vestige de l’église primitive. Ce qui permet de penser que la date de 1530 n’est pas celle de la construction mais plutôt d’une reconstruction.

À l’intérieur de l’église, un magnifique vitrail représente les soldats français partant au combat dans leur bel uniforme bleu et rouge avec, à l’arrière-plan, Rozelieures en proie aux flammes. Il a été réalisé en 1922 par Georges Janin de Nancy.

LA CHAPELLE SAINTE-BARBE

Ce type de chapelle, dédiée à Sainte-Barbe était bâtie en remerciement d’une protection contre la foudre ou les incendies causés par les invasions. Celle de Rozelieures est située à l’entrée Est du village. Petite, de forme carrée, elle n’a pas de fenêtre mais sa porte ajourée permet d’apercevoir l’intérieur. Sur l’autel maçonné se trouve une statue de Sainte-Barbe ainsi qu’un grand tableau la représentant en pied.

LA STATUE DE MARIE

Érigée en septembre 1944 sur les hauteurs du village.

L’ÉCOLE

Elle accueille les enfants du RPI de Loro qui regroupe huit villages.

PATRIMOINE PRIVÉ

Rozelieures est un village-rue typique, il en a toutes les caractéristiques et en premier lieu l’alignement de part et d’autre de la rue principale de maisons paysannes mitoyennes. Par le passé cette organisation permettait aux habitants de bénéficier à la fois d’une ouverture sur la route et d’un accès direct à leur propriété agricole située à l’arrière.

Dans le village-rue, les façades ne s’alignent pas toujours sur leurs voisines, leurs décrochements rompent ainsi la monotonie des longues rangées de maisons. Les portes cochères rondes et carrées alternent avec les fenêtres et les petites portes.

Dernière caractéristique du village-rue : l’usoir. C’est l’espace assez large entre la chaussée et le bâti. Il était autrefois destiné à entreposer les chariots, les outils de labour, le bois de chauffage et le tas de fumier.

 

PATRIMOINE NATUREL

Rozelieures est à la charnière d’un plateau calcaire et d’une vallée argileuse. Cette spécificité géologique offre des conditions idéales à la culture du mirabellier. Cet arbre trouve également des conditions climatiques favorables à son développement à savoir d’importantes amplitudes thermiques entre l’été et l’hiver et en été entre le jour et la nuit.

 

 

 

La superficie du territoire est de 960 hectares dont 230 hectares de forêt : le Bois Lalau et le Bois de Rethimont plantés de hêtres et de chênes d’une qualité reconnue par les tonneliers.

 

 

ACCUEIL ET PRODUITS LOCAUX

 

LA MAISON DE LA MIRABELLE

Afin de mettre en valeur le fruit emblématique de la Lorraine, une famille de producteurs depuis cinq générations, a créé à Rozelieures La Maison de la Mirabelle.

L’accueil des groupes et des particuliers dans un espace pédagogique de qualité, débute par la projection d’un film sur écran géant et se poursuit par la découverte de la distillerie et ses secrets de fabrication à travers un fabuleux Son et Lumière : « Du fruit à l’eau de vie, une histoire d’alchimie. »

 

 

 

La visite se termine, dans une salle de dégustation chaleureuse, par la présentation d’une large gamme de produits locaux : eaux de vie, liqueurs, nectars, confitures et confiseries.

Aux côtés de ces spécialités traditionnelles, le visiteur aura la surprise de découvrir des parfums et des cosmétiques. En effet, au printemps, les fleurs de mirabelliers sont cueillies une à une pour donner naissance à des eaux de parfums. Les cosmétiques quant à eux sont créés à partir de l’amande du noyau de mirabelle.

 

 

LE GÎTE RURAL

Au 15 grande rue le gîte Chez Marie Choux, situé dans une ancienne maison Lorraine du XIXème siècle, a une capacité d’accueil de deux personnes.

 

LE WHISKY LORRAIN

Un autre produit fait désormais la renommée de Rozelieures : le whisky. Un producteur d’orge et un distillateur travaillant tous deux sur ce terroir d’exception, ont unis leur savoir-faire pour créer ce produit.

Brassé et distillé à Rozelieures, ce whisky vieillit patiemment en fût de chêne dans les anciennes caves vigneronnes, plus que centenaires, du village, ce qui lui confère arôme et rondeur.

Ce whisky lorrain séduit par son originalité et s’exporte aussi bien à New York qu’à Hong-Kong et Tahiti.

 

VIII Animations

 

 

LES BALADES GOURMANDES

De la floraison à la récolte des mirabelles, plusieurs associations aiment à organiser des ballades gastronomiques sur le territoire de Rozelieures.

Ces promenades sont l’occasion, pour les participants d’admirer la diversité des paysages : les vastes forêts, les nombreux vergers, l’alternance de prairies et de cultures, le volcan voisin et au loin la ligne bleue des Vosges.

 

LA COMMÉMORATION DE LA BATAILLE

 

Chaque année, le dernier dimanche d’août a lieu l’un des temps fort de la vie du village : la commémoration de la Bataille.

En mémoire des nombreux soldats originaires de Bourgogne tombés à Rozelieures, une délégation de Mâcon est toujours présente lors de cette journée ; en effet des liens amicaux très forts unissent les deux communes.

 

Le samedi après-midi est souvent l’occasion d’une conférence sur le thème de la première guerre mondiale. Le dimanche matin, le défilé multicolore des porte-drapeaux traverse le village au son de l’harmonie pour se rendre du mémorial de Cazenove jusqu’à la Nécropole.

 

PARCOURS DES CARTES POSTALES ANCIENNES

À travers les rues du village sont disposées des reproductions de cartes postales anciennes de Rozelieures. Situés à l’endroit où les photos ont été prises au début du siècle dernier, ces panneaux montrent l’évolution du mode de vie et de l’habitat villageois.

SITE ET HISTOIRE

 

Situation géographique

Situé au cœur des collines du Bayonnais entre Nancy et Épinal, Rozelieures est un petit village Lorrain typique entouré de vergers de mirabelliers.

Son territoire est traversé par l’Euron qui coule au pied d’un ancien volcan âgé de 19 millions d’années.

HISTOIRE DE LA BATAILLE DE ROZELIEURES

Lors de la 1ère guerre mondiale, Rozelieures a été le théâtre d’un fait d’arme majeur.

L’ENJEU

En août 1914, l’armée française se porte sur les frontières. Cette option va se solder par un cuisant échec lors de la Bataille de Morhange le 20 août 1914. L’armée française est contrainte de battre en retraite, suivie dans son sillage par l’avancée fulgurante des troupes bavaroises. Le 25 août à Rozelieures, l’enjeu pour les français est de rétablir leurs lignes au sud-ouest de la Meurthe afin de contenir l’avancée allemande.

LA BATAILLE

L’attaque débute très tôt le matin par des combats acharnés à la baïonnette sur tout le territoire et dans les rues du village. Rozelieures est pris et repris plusieurs fois au cours de la journée.Sous le feu de l’artillerie, un régiment isolé, le 134ème RI du Mâcon va tenir seul la position au prix de pertes humaines très importantes. En fin d’après-midi les chasseurs à pied et la cavalerie arrivent en renfort permettant la victoire. Les forces allemandes, pourtant très supérieures en nombre, battent en retraite.

LE BILAN

Sur le plan stratégique, cette victoire a empêché l’armée allemande de s’engouffrer par « la trouée de Charmes » afin de franchir la Moselle. La route vers Troyes se serait alors trouvée libre permettant d’encercler le dispositif français. Les troupes françaises n’auraient alors pas pu assurer la défense de Paris lors de la bataille de la Marne deux semaines plus tard.

Sur le plan humain, le bilan de cette terrible journée est très lourd : ce sont 2500 allemands et 1500 français qui ont versé leur sang sur la terre de Rozelieures. Un sacrifice ignoré de l’Histoire, pour des considérations politiques, qui vaudra à la bataille de Rozelieures son nom de Victoire oubliée.

Rozelieures
comment s'y rendre?
blasonrozelieures1
logowiki
logobvlssfond1
Rozelieures comment s'y rendre?